21 questions en 2021

Jessica King

Coach pour la Réussite dans le Monde Virtuel

1. Quels sont les trois mots que vous utiliseriez pour vous décrire?  

Stimulante, ludique, chaleureuse

2. Quelle est la chanson que vous écoutez le plus actuellement?  

12. Quels sont les emplois les plus demandés à l'heure actuelle? Comment les jeunes peuvent-ils se préparer à ces opportunités d'emploi

Pas sûr. Je ne travaille pas sur la recherche d'opportunités. Je travaille en fonction des opportunités qu'ils/elles souhaitent et sur comment ils/elles peuvent les obtenir. 

Je ne m'intéresse pas beaucoup au marché dans ma tâche. Je mets l'accent sur leur développement personnel  (voir la question 5 sur ce qu'ils/elles peuvent faire).

3. Quel est votre parcours scolaire? 

Double spécialisation (diplomatie et langues), nutritionniste holistique, guérison par l'énergie, professeur de yoga, comportement organisationnel. 

13. Pouvez-vous nous faire part d'une organisation ou d'un programme dont vous pensez que les jeunes devraient être informé.e.s lors de la recherche d'emploi?

J'oriente les gens vers Charity Village en raison des domaines de travail recherchés.

4. Pouvez-vous nous parler des projets sur lesquels vous travaillez actuellement?

Au CCRJ, je suis une Coach pour la réussite virtuelle et je travaille aux côtés des jeunes qui ont participé à PIVOT pour assurer leur réussite holistique individuelle. Mon travail de coaching personnel consiste principalement à comprendre qui ils/elles sont, ce qu'ils/elles apprécient et comment ils/elles veulent impacter sur le monde. Une fois cette étape franchie, nous travaillons sur le personal branding et sur comment se présenter dans un monde qui vous demande constamment d'être quelqu'un d'autre.

Avec l'équipe, nous répondons aux besoins des jeunes et nous développons des sessions de formation et des programmes de garantir qu'ils/elles ont les outils nécessaires pour réussir dans leur vie/travail.

 5. Pourquoi pensez-vous que cela est important dans le contexte canadien?  

Je pense que c'est important dans tous les contextes. Pas seulement au Canada. Il prend en compte toutes origines, quel que soit le pays d'où l'on vient. À l'école, on n'apprend pas aux jeunes à s'intégrer et à comprendre qui ils/elles sont.  Malheureusement, notre système éducatif ne parvient pas à donner aux jeunes les outils dont ils/elles ont besoin pour réussir sur le marché du travail. 

En outre, le marché du travail est mal équipé et mal préparé pour accueillir les jeunes et ne leur donne pas la possibilité d'améliorer leurs compétences au cours de leur carrière. Les jeunes sont brillants et ont beaucoup à offrir, mais ils/elles ont besoin d'outils pour se mettre en valeur et les employeurs ont besoin de VOIR et de faire confiance à leur valeur.

Aussi, les jeunes souffrent davantage de problèmes de santé mentale et du manque de systèmes de soutien pour les guider. Ils/elles ont besoin de coachs, de mentors et de personnes capables de les guider et de leur réserver une place dans ce cheminement.

14. Que signifie impact pour vous? 

Cela signifie faire bonne impression. Une petite vague de changement en quelque sorte. Cela peut se faire en voyant une lumière s'éteindre à l'intérieur, en voyant un changement de perception, un petit changement d'énergie, de comportement. L'impact n'a pas besoin d'être énorme pour être puissant.

15. Parmi vos expériences précédentes de travail/bénévolat, quelles sont celles qui ont eu le plus d'impact sur votre travail aujourd'hui? 

Elles ont toutes contribué à faire de moi ce que je suis. Travailler pour les Nations unies pendant un an alors que j'avais une vingtaine d'années m'a fait découvrir les organisations internationales dès mon plus jeune âge (y compris les avantages et les inconvénients), 

Des ONG comme Katimavik et Taking It Global m'ont appris l'importance de travailler avec les jeunes et leur autonomisation. 

 

Mon travail au sein d'Education First pendant 10 ans m'a appris l'importance de la structure, de la communication et de la stratégie exécutée pour assurer la réussite. Travailler dans le secteur de la vente et du marketing m'a également montré l'importance de tisser des relations et de la confiance en une personne et en une marque.

Cela m'a également permis de voyager à travers le monde, de me découvrir et de découvrir les passions qui m'ont conduite à mon travail le plus important : la nutrition holistique, la médecine, la santé, l'énergie et le yoga. Lorsque vous êtes chez vous et complètement à l'aise avec tout ce que vous êtes, tout travail peut être joyeux parce que vous êtes en phase avec vous-même... Je n'ai pas à faire semblant. La vie devient plus facile lorsque l'on est en phase avec ce que l'on est censée être. 

6. À quoi ressemble l'égalité des chances dans le développement de la main-d'œuvre des jeunes? 

Égalité d'accès, quel que soit l'âge, le genre ou l'origine ethnique. L'égalité d'accès signifie l'accès aux opportunités, au progrès et juste la possibilité de montrer leurs capacités.  

16. Quelle expérience de travail ou de bénévolat a eu le plus grand impact sur votre travail au sein de l'équipe de réussite du CCRJ?

(Tout ce qui précède à la #16) 

7. Qu'est-ce qui vous a donné envie de vous impliquer dans le développement et l'emploi des jeunes?

J'ai toujours travaillé avec des jeunes au sein d'ONG, d'organisations internationales et dans le monde de l'entreprise. Les jeunes grandissent dans des environnements instables et n'ont pas le mentorat nécessaire pour les guider correctement. Par ailleurs, ils/elles sont beaucoup influencées par les médias et leurs semblables et j'ai toujours eu ce désir intérieur de les protéger mais aussi de les aider à trouver leurs marques. 

J'ai toujours dit que je serais l'adulte dont j'avais besoin quand j'étais plus jeune. C'est ce dont j'avais besoin.

8. Qu'espérez-vous apporter au secteur du développement de la main-d'œuvre/emploi des jeunes ? Comment espérez-vous faire bouger l'aiguille dans votre travail?

Si je vois une personne enfin comprendre ou faire la lumière sur sa personnalité dehors de sa famille et de ses ami(e)s, des jeunes qui prennent enfin position et s'alignent sur ce qu'ils/elles sont, même pour un petit instant, je suis heureuse. Leurs yeux se sont ouverts et c'est le premier pas vers la prospérité intérieure. 

17. Reconnaissant l'importance de construire un réseau communautaire, comment le mentorat vous a-t-il soutenue jusqu'à présent tout au long de votre propre développement professionnel?  

Mes plus grands mentors ne sont pas issus de mon milieu professionnel. Ce sont des personnes (professeurs de yoga, chamans et guérisseurs) qui m'ont tous redirigée vers l'intérieur et m'ont montrée que j'avais déjà tout ce dont j'avais besoin pour réussir. Il s'agit de découvrir, de dévoiler toutes les barrières qui nous empêchent d'atteindre notre potentiel le plus élevé.

18. Existe-t-il un individu/une figure que vous admirez?  

Mon frère. Il a été victime d'un accident vasculaire cérébral qui a endommagé sa voix et l'a sa paralysé pendant des mois. Il marche maintenant, bouge son bras droit et a retrouvé en partie sa voix. Il fait des progrès chaque jour avec positivité et joie. C'est un miraculé.  Mes parents également. Ils ont traversé tant d'épreuves et n'ont connu que l'AMOUR.

19. Quel est le meilleur conseil que vous ayez jamais reçu? 

Tout ce que vous avez se trouve déjà à l'intérieur et laissez-vous aller.

9. Étant donné l'impact de la pandémie sur le marché du travail, quelles sont les techniques utiles que vous pouvez partager avec les jeunes qui cherchent du travail? 

Faites-vous voir. Découvrez qui vous êtes, ayez la responsabilité de et de tout ce que vous êtes et laissez ces expériences vous guider et être un atout dans votre travail. Ensuite, exposez votre marque, parlez-la fièrement sur les réseaux. Faites preuve de créativité et faites-vous voir. 

20. Pouvez-vous nous faire part de trois faits amusants vous concernant?

  • J'ai écrit des lettres dans l'égout pour maîtriser l'écharde. 

  • Je mange du cacao tous les jours. 

  • Quand j'étais petite, je collectionnais des pierres que je rassemblais pour qu'elles ne se sentent pas seules.

10. Quelles sont les principales différences entre le coaching et le mentorat dans un cadre virtuel et en personne? ​

J'ai fait du coaching en personne et en ligne. En fait, je préfère travailler en ligne avec les jeunes parce que c'est plus accessible et aussi, ils/elles y sont PLUS ouvertes. Les jeunes ont grandi dans un environnement virtuel. Un écran leur permet d'être apaisées et de s'ouvrir davantage. Je pensais que ce serait l'inverse ! Dans le confort de leur maison ou de leur chambre, ils/elles sont plus capables d'être eux/elles-mêmes et de ne pas être mal à l’aise, assis.e.s devant un.e coach. On m'a dit que c'était moins intimidant.

21. Pouvez-vous partager un objectif que vous avez pour 2021? 

Mes  objectifs  sont des sentiments - de joie, d'amour, de légèreté et de santé physique, émotionnelle et spirituelle.

11. Quelles sont selon vous, certaines des implications (positives ou négatives) que cela aura sur le développement de la main-d'œuvre/de l'emploi des jeunes à l'avenir? 

Les séances doivent être normalisées, la communication interne doit être améliorée (c-à-d comment leur envoyer des informations par courriel de manière efficace), il faut également responsabiliser davantage les jeunes. Si cela n'est fait, je ne m'attends pas à ce qu'ils/elles reçoivent le coup de pousse nécessaire. 

Un système de suivi et d'évaluation qui mesure les données qualitatives doit également être installé, sinon nous ne verrons pas l'impact complet et nous ne serons pas en mesure d'en prouver la valeur aux donateurs. La plus grande partie de l'amélioration concerne la confiance, ce que nous ne mesurons pas. 

 

Tant que des changements ne seront pas apportés à la programmation, cela ne produira malheureusement pas grand-chose.

416-989-6278

1-220 Taunton Rd E Box 40010, Whitby, ON, L1R 3H5

Addresse Postale:

1527 Victoria Park Ave 2nd Fl Hub/CCYP, Toronto, ON, M1L 2T3

Addresse:

© Conseil canadien pour la réussite des jeunes, 2019. Tous droits réservés.  Politique de confidentialité 
Site web par Greyscale